Environ deux tiers de ces groupes de travail ont bouclé leurs discussions. "Il y a encore de sérieux noeuds à trancher", confie-t-on auprès du CD&V. Un point sensible porte notamment sur les finances et le budget flamand. D'ici jeudi, les négociateurs disposeront de chiffres plus précis sur le déficit que le prochain gouvernement aura à gérer. Le groupe central des négociateurs, qui rassemble Bart De Wever (N-VA), Wouter Beke (CD&V) et Gwendolyn Rutten (Open Vld), devrait se réunir à partir de jeudi durant plusieurs jours. L'objectif a toujours été d'aboutir à une nouvelle majorité d'ici au 23 septembre, jour où le ministre-président flamand doit prononcer sa déclaration de rentrée devant le Parlement flamand. (Belga)