L'arrivée en masse des premiers festivaliers occasionnait de longues files d'attente. Les fêtards devaient donc prendre leur mal en patience afin de se procurer le bracelet du festival, véritable sésame pour accéder aux différentes scènes du site. Bien que l'événement ne commence officiellement que vendredi, les visiteurs disposant d'un ticket combi ou munis d'un billet pour le vendredi peuvent profiter d'un jour supplémentaire de festival. A partir de 18h00 jeudi, le site sera en effet ouvert au public. Après Ruby Grace en ouverture, suivra notamment Black Box Revelation, SONS, Heideroosjes et The Van Jets. "Je suis extrêmement enthousiaste à l'idée d'ouvrir le Pukkelpop. Je n'aurais jamais imaginé que cela arriverait si vite", a déclaré la chanteuse du groupe de Hasselt, âgée de 21 ans, Louise Vanoppen. Pour sa première prestation sur la plaine de Kiewit, Ruby Grace proposera un mélange d'influences kitsch, électropop et soul, le tout au son d'une voix rappelant celle d'Amy Winehouse. "Je ne pensais pas que mon style kitsch plairait autant", a commenté la jeune femme en marge du festival. Celle qui fréquentait encore jusqu'à l'année dernière le Pukkelpop en tant que festivalière montera cette année sur le podium "avec des amis talentueux et travailleurs". "Je n'arrive pas à décrire à quel point ça me rend heureuse", a-t-elle encore ajouté. Au cours de cette 34e édition, le Pukkelpop tentera également de battre un record, avec 320 lasers installés dans la Boiler Room, ce qui devrait en faire le show laser le plus important en festival. Le record actuel au livre Guinness date de 2017, au Las Vegas Convention Center, avec 314 lasers. Vu la forte demande pour les journées de samedi et dimanche, toutes deux sold-out, l'organisation a transformé 400 pass quatre jours en tickets journaliers supplémentaires. (Belga)