Ces derniers jours, tous les efforts ont été fournis pour que le domaine récréatif de Parelstrand soit prêt à accueillir les demandeurs d'asile. C'est surtout le placement des clôtures, qui doivent séparer les chalets et les caravanes résidentielles réservés au centre d'asile des logements des autres hôtes du village, qui a posé le plus de difficultés. Après une dernière inspection lundi matin, le bourgmestre Peter Vanvelthoven et l'exploitant Fedasil ont donné leur feu vert. "Nous sommes prêts", a fait savoir le bourgmestre. "Quelques petits problèmes doivent encore être réglés, comme par exemple le transport des enfants vers l'école. D'un point de vue sécuritaire, tout est en ordre. Des patrouilles supplémentaires de la police sont prévues et nous suivons la situation jour après jour afin de limiter au maximum l'embarras pour les riverains. Les récents événements ont suscité l'inquiétude des habitants de Lommel. Je comprends cela, mais nous faisons le nécessaire pour les tranquilliser." Parallèlement, une procédure de recrutement est en cours afin d'engager 35 collaborateurs à durée déterminée au sein du centre d'accueil. Près de 450 personnes se sont portées candidates. Mercredi, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, et le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, visiteront le nouveau centre d'asile de Lommel. (Belga)

Ces derniers jours, tous les efforts ont été fournis pour que le domaine récréatif de Parelstrand soit prêt à accueillir les demandeurs d'asile. C'est surtout le placement des clôtures, qui doivent séparer les chalets et les caravanes résidentielles réservés au centre d'asile des logements des autres hôtes du village, qui a posé le plus de difficultés. Après une dernière inspection lundi matin, le bourgmestre Peter Vanvelthoven et l'exploitant Fedasil ont donné leur feu vert. "Nous sommes prêts", a fait savoir le bourgmestre. "Quelques petits problèmes doivent encore être réglés, comme par exemple le transport des enfants vers l'école. D'un point de vue sécuritaire, tout est en ordre. Des patrouilles supplémentaires de la police sont prévues et nous suivons la situation jour après jour afin de limiter au maximum l'embarras pour les riverains. Les récents événements ont suscité l'inquiétude des habitants de Lommel. Je comprends cela, mais nous faisons le nécessaire pour les tranquilliser." Parallèlement, une procédure de recrutement est en cours afin d'engager 35 collaborateurs à durée déterminée au sein du centre d'accueil. Près de 450 personnes se sont portées candidates. Mercredi, le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, et le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, visiteront le nouveau centre d'asile de Lommel. (Belga)