"Les attentats du 22 mars à Bruxelles et Zaventem ont confronté les services de secours à des blessures que l'on rencontre plutôt en zone de guerre", rappelle la Fondation dans un communiqué. Le kit remis aux zones de secours est appelé à prendre place dans le véhicule de première intervention. Chaque petite valise, d'une valeur de 200 euros, est composée par la Fondation elle-même. La distribution de ces kits doit s'accompagner d'un programme de formation spécifique, donné aux pompiers par le Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile (SPF Intérieur). (Belga)

"Les attentats du 22 mars à Bruxelles et Zaventem ont confronté les services de secours à des blessures que l'on rencontre plutôt en zone de guerre", rappelle la Fondation dans un communiqué. Le kit remis aux zones de secours est appelé à prendre place dans le véhicule de première intervention. Chaque petite valise, d'une valeur de 200 euros, est composée par la Fondation elle-même. La distribution de ces kits doit s'accompagner d'un programme de formation spécifique, donné aux pompiers par le Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile (SPF Intérieur). (Belga)