"À 07h00, nous comptions déjà une centaine d'interventions à effectuer, principalement pour du pompage d'eau", a indiqué le dispatching de la zone NAGE (Namur-Andenne-Gembloux-Gembloux). La semaine dernière, la zone NAGE avait comptabilisé environ 800 interventions liées aux inondations et la zone DINAPHI (Dinant-Philippeville) plus de 3.000. "On s'attend à dépasser ce nombre cette fois", craignent les pompiers. À Namur, les interventions au programme ce dimanche matin concernent en majorité du pompage d'eau et de la fourniture de sacs de sable, principalement sur le territoire de la ville de Namur. Les ambulances de la zone NAGE sont très peu sorties depuis samedi soir. (Belga)

"À 07h00, nous comptions déjà une centaine d'interventions à effectuer, principalement pour du pompage d'eau", a indiqué le dispatching de la zone NAGE (Namur-Andenne-Gembloux-Gembloux). La semaine dernière, la zone NAGE avait comptabilisé environ 800 interventions liées aux inondations et la zone DINAPHI (Dinant-Philippeville) plus de 3.000. "On s'attend à dépasser ce nombre cette fois", craignent les pompiers. À Namur, les interventions au programme ce dimanche matin concernent en majorité du pompage d'eau et de la fourniture de sacs de sable, principalement sur le territoire de la ville de Namur. Les ambulances de la zone NAGE sont très peu sorties depuis samedi soir. (Belga)