Entre 2003 et 2007, les chercheurs ont observé une baisse sensible du nombre de politiques francophones qui sont apparus dans les journaux des deux chaînes. Depuis mi-2008, la tendance s'est inversée sans toutefois revenir au niveau de 2003.

Les ministres francophones, qui représentent pourtant la moitié du gouvernement fédéral, ne reçoivent qu'une cinquième de l'attention médiatique et, quand ils ont la parole, ils disposent d'un temps d'antenne réduit.

Les politiques francophones qui passent le plus dans les journaux télévisés flamands sont Didier Reynders, Laurette Onkelinx et Elio Di Rupo. Et si les politiques francophones parlent néerlandais, ils seront davantage à l'écran.

Les télévisions francophones semblent souffrir du même mal. Entre 2003 et 2005, la RTBF a donné la parole dans 70 pc des cas à des ministres fédéraux francophones. Sur RTL-TVi, la proportion est de 80/20.

Levif.be avec Belga

Entre 2003 et 2007, les chercheurs ont observé une baisse sensible du nombre de politiques francophones qui sont apparus dans les journaux des deux chaînes. Depuis mi-2008, la tendance s'est inversée sans toutefois revenir au niveau de 2003. Les ministres francophones, qui représentent pourtant la moitié du gouvernement fédéral, ne reçoivent qu'une cinquième de l'attention médiatique et, quand ils ont la parole, ils disposent d'un temps d'antenne réduit. Les politiques francophones qui passent le plus dans les journaux télévisés flamands sont Didier Reynders, Laurette Onkelinx et Elio Di Rupo. Et si les politiques francophones parlent néerlandais, ils seront davantage à l'écran. Les télévisions francophones semblent souffrir du même mal. Entre 2003 et 2005, la RTBF a donné la parole dans 70 pc des cas à des ministres fédéraux francophones. Sur RTL-TVi, la proportion est de 80/20. Levif.be avec Belga