En pleine lutte contre le Covid-19, le gouvernement américain a autorisé mercredi les pharmacies à pouvoir réaliser des tests de dépistages du nouveau coronavirus, en ce compris des tests de sérologie qui permettent de voir si une personne a déjà été infectée. En Belgique, la capacité de tests quotidien ne permet pas actuellement de pouvoir penser à prendre une telle mesure. Mais contacté par l'agence Belga, l'APB a confirmé que si ce scénario venait à se profiler en Belgique, les pharmacies "pourraient clairement y participer". "Cela entre dans le cadre de l'évolution du métier de pharmacien. Le réseau d'officines en Belgique est étendu (près de 5.000 pharmacies réparties sur le territoire, NDLR) et permet une plus grande accessibilité pour la population. La fréquentation est importante, environ 500.000 personnes se rendent dans les pharmacies chaque jour en Belgique", a précisé le porte-parole de l'APB. Raison pour laquelle les pharmacies pourraient prendre part aux dépistages s'ils venaient à être étendus. "D'autant qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des compétences spécifiques. Ces tests sont relativement faciles à faire", a conclu Alain Chaspierre. (Belga)

En pleine lutte contre le Covid-19, le gouvernement américain a autorisé mercredi les pharmacies à pouvoir réaliser des tests de dépistages du nouveau coronavirus, en ce compris des tests de sérologie qui permettent de voir si une personne a déjà été infectée. En Belgique, la capacité de tests quotidien ne permet pas actuellement de pouvoir penser à prendre une telle mesure. Mais contacté par l'agence Belga, l'APB a confirmé que si ce scénario venait à se profiler en Belgique, les pharmacies "pourraient clairement y participer". "Cela entre dans le cadre de l'évolution du métier de pharmacien. Le réseau d'officines en Belgique est étendu (près de 5.000 pharmacies réparties sur le territoire, NDLR) et permet une plus grande accessibilité pour la population. La fréquentation est importante, environ 500.000 personnes se rendent dans les pharmacies chaque jour en Belgique", a précisé le porte-parole de l'APB. Raison pour laquelle les pharmacies pourraient prendre part aux dépistages s'ils venaient à être étendus. "D'autant qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des compétences spécifiques. Ces tests sont relativement faciles à faire", a conclu Alain Chaspierre. (Belga)