Selon le document qui accompagne l'appel d'offres lancé par la Défense à la fin avril pour acheter des masques destinés à l'ensemble de la population, ceux-ci doivent être lavés à 60°C. Or, les masques acquis auprès de la société luxembourgeoise Avrox doivent être lavés à 30°C. Les pharmaciens craignent que s'ils sont lavés à une trop forte température, l'imperméabilité et la filtrabilité du masque soient détériorés. "Cela nous pose des soucis. Dans nos discussions avec la Défense, nous avons insisté sur la qualité du produit que délivreront les pharmaciens et les recommandations d'usage", a souligné M. Chaspierre. (Belga)

Selon le document qui accompagne l'appel d'offres lancé par la Défense à la fin avril pour acheter des masques destinés à l'ensemble de la population, ceux-ci doivent être lavés à 60°C. Or, les masques acquis auprès de la société luxembourgeoise Avrox doivent être lavés à 30°C. Les pharmaciens craignent que s'ils sont lavés à une trop forte température, l'imperméabilité et la filtrabilité du masque soient détériorés. "Cela nous pose des soucis. Dans nos discussions avec la Défense, nous avons insisté sur la qualité du produit que délivreront les pharmaciens et les recommandations d'usage", a souligné M. Chaspierre. (Belga)