Le journal Het Nieuwsblad rapportait lundi que l'été dernier, le sulfate de dexamphétamine, utilisé pour traiter les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), était très difficile à obtenir en Belgique. Mais les patients belges pouvaient le trouver facilement sur internet via une pharmacie néerlandaise. La pharmacie en question s'est fait taper sur les doigts et a dès lors cessé d'approvisionner les clients belges. L'Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé (AFMPS) s'était en effet plainte auprès de son homologue néerlandaise. Le ministère néerlandais de la santé publique avait alors pris contact avec la pharmacie, qui a immédiatement arrêté les livraisons - non conformes - de tels médicaments, a-t-elle indiqué à l'agence de presse ANP. (Belga)

Le journal Het Nieuwsblad rapportait lundi que l'été dernier, le sulfate de dexamphétamine, utilisé pour traiter les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), était très difficile à obtenir en Belgique. Mais les patients belges pouvaient le trouver facilement sur internet via une pharmacie néerlandaise. La pharmacie en question s'est fait taper sur les doigts et a dès lors cessé d'approvisionner les clients belges. L'Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé (AFMPS) s'était en effet plainte auprès de son homologue néerlandaise. Le ministère néerlandais de la santé publique avait alors pris contact avec la pharmacie, qui a immédiatement arrêté les livraisons - non conformes - de tels médicaments, a-t-elle indiqué à l'agence de presse ANP. (Belga)