Elle a aussi prévenu que les mesures de renforcement de son flan est prises par l'Otan l'an dernier, avec des déploiements de troupes, "n'étaient plus suffisantes". Mme Grybauskaite et ses homologues de Lettonie et d'Estonie ont eu avec le vice-président américain Mike Pence une réunion consacrée aux questions régionales en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité, qui se tient jusqu'à dimanche dans le sud de l'Allemagne. "Sans le soutien de la défense aérienne américaine nous ne seront pas complètement protégés", a déclaré Mme Grybauskaite dans une conversation téléphonique avec l'AFP après la rencontre de Munich. "A l'heure actuelle, nous essayons d'acheter certains équipements nous-mêmes, mais une participation directe des Etats-Unis sera nécessaire", a-t-elle ajouté sans préciser quel rôle Washington pourrait jouer. La Lituanie prévoit d'acheter dans les années qui viennent des systèmes de missiles de moyenne portée norvégiens NASAMS, mais il lui manquera encore des missiles de longue portée comme les Patriot. Le vice-président Pence s'est pour sa part efforcé de rassurer les alliés baltes, inquiets des déclarations de Donald Trump qualifiant l'Otan d'"obsolète". "J'ai réaffirmé l'engagement américain envers leur sécurité et notre partenariat", a-t-il assuré sur Twitter après la rencontre. (Belga)

Elle a aussi prévenu que les mesures de renforcement de son flan est prises par l'Otan l'an dernier, avec des déploiements de troupes, "n'étaient plus suffisantes". Mme Grybauskaite et ses homologues de Lettonie et d'Estonie ont eu avec le vice-président américain Mike Pence une réunion consacrée aux questions régionales en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité, qui se tient jusqu'à dimanche dans le sud de l'Allemagne. "Sans le soutien de la défense aérienne américaine nous ne seront pas complètement protégés", a déclaré Mme Grybauskaite dans une conversation téléphonique avec l'AFP après la rencontre de Munich. "A l'heure actuelle, nous essayons d'acheter certains équipements nous-mêmes, mais une participation directe des Etats-Unis sera nécessaire", a-t-elle ajouté sans préciser quel rôle Washington pourrait jouer. La Lituanie prévoit d'acheter dans les années qui viennent des systèmes de missiles de moyenne portée norvégiens NASAMS, mais il lui manquera encore des missiles de longue portée comme les Patriot. Le vice-président Pence s'est pour sa part efforcé de rassurer les alliés baltes, inquiets des déclarations de Donald Trump qualifiant l'Otan d'"obsolète". "J'ai réaffirmé l'engagement américain envers leur sécurité et notre partenariat", a-t-il assuré sur Twitter après la rencontre. (Belga)