Bart Maddens partage donc l'avis de l'informateur flamand et président de la N-VA Bart De Wever, selon lequel les partis traditionnels n'auraient jamais accepté de rompre le cordon sanitaire en rejoignant une coalition avec l'extrême droite.

"Mais quelque chose de fondamental a tout de même changé", a ajouté le politologue. "Il est étrange que ce noeud n'ait pas été tranché début juillet. La N-VA a négocié de manière très sérieuse avec le Vlaams Belang; ce n'étaient pas des entretiens de politesse comme du temps d'Yves Leterme."

La désignation de Jan Jambon comme formateur flamand était dans l'air depuis un moment, estime aussi Bart Maddens. Qui considère que, "pour la formation du gouvernement fédéral, c'est une bonne chose que Bart De Wever puisse s'y consacrer entièrement et s'asseoir à la table des négociations".