Le nombre de regroupements familiaux concerneront ensuite 1.000 personnes maximum par mois. Des exceptions seront prévues pour des cas particulièrement problématiques, indiquait-on mardi dans les milieux proches des négociateurs. CDU, CSU et SPD s'étaient déjà mis d'accord précédemment sur une limitation mensuelle. (Belga)

Le nombre de regroupements familiaux concerneront ensuite 1.000 personnes maximum par mois. Des exceptions seront prévues pour des cas particulièrement problématiques, indiquait-on mardi dans les milieux proches des négociateurs. CDU, CSU et SPD s'étaient déjà mis d'accord précédemment sur une limitation mensuelle. (Belga)