Les vacances parlementaires commencent généralement peu après la mi-juillet, ce qui laissait aux députés deux mois sans réunions parlementaires, sauf urgence. Les députés ont jugé que l'attente des citoyens vis-à-vis des institutions nécessitait de raccourcir ce congé, sous peine de porter atteinte à l'image du travail parlementaire. Ils ont donc recouru à l'autonomie constitutive de leur assemblée pour avancer la rentrée. Le parlement bruxellois l'a déjà fait en 2015, lui qui rentrait après le 15 octobre et a avancé sa rentrée de trois semaines. La Chambre a quant à elle avancé son calendrier de réunions régulières à début septembre. La nouvelle date de rentrée au parlement wallon entrera en vigueur pour la prochaine session (septembre 2018). Cette proposition avait été avancée il y a quelques mois par les députés Ecolo Stéphane Hazée et MR Pierre-Yves Jeholet, devenu ministre. PS et cdH y ont souscrit. (Belga)

Les vacances parlementaires commencent généralement peu après la mi-juillet, ce qui laissait aux députés deux mois sans réunions parlementaires, sauf urgence. Les députés ont jugé que l'attente des citoyens vis-à-vis des institutions nécessitait de raccourcir ce congé, sous peine de porter atteinte à l'image du travail parlementaire. Ils ont donc recouru à l'autonomie constitutive de leur assemblée pour avancer la rentrée. Le parlement bruxellois l'a déjà fait en 2015, lui qui rentrait après le 15 octobre et a avancé sa rentrée de trois semaines. La Chambre a quant à elle avancé son calendrier de réunions régulières à début septembre. La nouvelle date de rentrée au parlement wallon entrera en vigueur pour la prochaine session (septembre 2018). Cette proposition avait été avancée il y a quelques mois par les députés Ecolo Stéphane Hazée et MR Pierre-Yves Jeholet, devenu ministre. PS et cdH y ont souscrit. (Belga)