Steve Van De Kerkhof, directeur de Plopsa, s'est dit très heureux de rouvrir les portes de ses parcs d'attractions, même s'il espérait une réouverture dès le 8 juin. Il estime qu'il y a eu un déséquilibre entre le traitement réservé aux parcs d'attractions et celui destiné aux parcs animaliers, qui ont pu à nouveau accueillir les amateurs dès le 18 mai. Les équipes de Plopsa ont mis en place des mesures de sécurité comprenant distanciation sociale, réduction du nombre de visiteurs et billetterie en ligne. Mêmes précautions du côté de Walibi, qui attend cependant de pied ferme l'arrêté ministériel qui clarifiera les dispositions à mettre en place. "Nous avons encore beaucoup d'interrogations quant aux mesures que nous devons instaurer. Tant que l'arrêté ministériel ne sera pas édité, nous serons face à des incertitudes", reconnaît Jean-Christophe Parent, directeur-général de Walibi. "Mais nous accueillons la nouvelle de la réouverture avec beaucoup d'enthousiasme car nous allons pouvoir revoir nos visiteurs et nous nous en réjouissons." Trois mille personnes seront autorisées dans le parc les jours à venir, un nombre qui augmentera progressivement en fonction des protocoles établis par les autorités. En temps normal, environ 15.000 amateurs de sensations fortes foulent quotidiennement les allées de Walibi. (Belga)

Steve Van De Kerkhof, directeur de Plopsa, s'est dit très heureux de rouvrir les portes de ses parcs d'attractions, même s'il espérait une réouverture dès le 8 juin. Il estime qu'il y a eu un déséquilibre entre le traitement réservé aux parcs d'attractions et celui destiné aux parcs animaliers, qui ont pu à nouveau accueillir les amateurs dès le 18 mai. Les équipes de Plopsa ont mis en place des mesures de sécurité comprenant distanciation sociale, réduction du nombre de visiteurs et billetterie en ligne. Mêmes précautions du côté de Walibi, qui attend cependant de pied ferme l'arrêté ministériel qui clarifiera les dispositions à mettre en place. "Nous avons encore beaucoup d'interrogations quant aux mesures que nous devons instaurer. Tant que l'arrêté ministériel ne sera pas édité, nous serons face à des incertitudes", reconnaît Jean-Christophe Parent, directeur-général de Walibi. "Mais nous accueillons la nouvelle de la réouverture avec beaucoup d'enthousiasme car nous allons pouvoir revoir nos visiteurs et nous nous en réjouissons." Trois mille personnes seront autorisées dans le parc les jours à venir, un nombre qui augmentera progressivement en fonction des protocoles établis par les autorités. En temps normal, environ 15.000 amateurs de sensations fortes foulent quotidiennement les allées de Walibi. (Belga)