"La contribution du mouvement à la paix n'est pas forcément visible au premier abord, mais nous sommes un mouvement d'éducation et nous défendons des valeurs de fraternité envers tous les êtres humains, de solidarité, d'ouverture et de confiance, d'inclusion, de respect de l'environnement, de service...", ajoute le porte-parole. Les 175.000 guides et scouts belges, rassemblés au sein du mouvement de "Guidisme et Scoutisme en Belgique" (GSB), font partie des deux organisations proposées. La World Organization of the Scout Movement (WOSM) et la World Association of Girl Guides and Girl Scouts (WAGGGS) représentent pour leur part, ensemble, 64 millions de membres répartis dans 219 pays. C'est la députée libérale norvégienne Solveig Schytz, ancienne commissaire en chef des Guides et Scouts de Norvège, qui a suggéré la nomination. "Le scoutisme vise à donner aux jeunes les outils dont ils ont besoin pour gérer les défis du futur, tout en construisant une société civile forte. Ce travail est vital à la paix mondiale", a-t-elle justifié. "Au moment où le monde est menacé par de si nombreux défis internationaux, comme le climat, des guerres ou une pandémie, nous avons besoin d'un contrepoids à l'égoïsme et au nationalisme", conclut-elle. (Belga)

"La contribution du mouvement à la paix n'est pas forcément visible au premier abord, mais nous sommes un mouvement d'éducation et nous défendons des valeurs de fraternité envers tous les êtres humains, de solidarité, d'ouverture et de confiance, d'inclusion, de respect de l'environnement, de service...", ajoute le porte-parole. Les 175.000 guides et scouts belges, rassemblés au sein du mouvement de "Guidisme et Scoutisme en Belgique" (GSB), font partie des deux organisations proposées. La World Organization of the Scout Movement (WOSM) et la World Association of Girl Guides and Girl Scouts (WAGGGS) représentent pour leur part, ensemble, 64 millions de membres répartis dans 219 pays. C'est la députée libérale norvégienne Solveig Schytz, ancienne commissaire en chef des Guides et Scouts de Norvège, qui a suggéré la nomination. "Le scoutisme vise à donner aux jeunes les outils dont ils ont besoin pour gérer les défis du futur, tout en construisant une société civile forte. Ce travail est vital à la paix mondiale", a-t-elle justifié. "Au moment où le monde est menacé par de si nombreux défis internationaux, comme le climat, des guerres ou une pandémie, nous avons besoin d'un contrepoids à l'égoïsme et au nationalisme", conclut-elle. (Belga)