L'UE veut réduire ses émissions de gaz nocifs d'un cinquième en 2020 par rapport à 1990. Cet objectif devrait être atteint sans problème. Tant en 2014 qu'en 2015, les émissions étaient déjà plus de 20% plus basses qu'en 1990. Elles ont légèrement augmenté l'an dernier, d'environ 0,7%. Elles avaient particulièrement baissé l'année précédente, en raison d'un hiver exceptionnellement doux. Sur les 28 Etats membres, 23 assurent pouvoir atteindre leurs objectifs pour 2020. La Belgique, l'Autriche, le Danemark, l'Irlande et le Luxembourg devront prendre des mesures supplémentaires pour atteindre les leurs. A plus long terme, le rapport est moins positif. Les émissions baisseraient encore après 2020, mais pas aussi vite que prévu. D'ici 2030, le niveau d'émission devrait diminuer de 40%, mais selon les projections actuelles, on n'atteindrait qu'une diminution de 26 à 29%. (Belga)

L'UE veut réduire ses émissions de gaz nocifs d'un cinquième en 2020 par rapport à 1990. Cet objectif devrait être atteint sans problème. Tant en 2014 qu'en 2015, les émissions étaient déjà plus de 20% plus basses qu'en 1990. Elles ont légèrement augmenté l'an dernier, d'environ 0,7%. Elles avaient particulièrement baissé l'année précédente, en raison d'un hiver exceptionnellement doux. Sur les 28 Etats membres, 23 assurent pouvoir atteindre leurs objectifs pour 2020. La Belgique, l'Autriche, le Danemark, l'Irlande et le Luxembourg devront prendre des mesures supplémentaires pour atteindre les leurs. A plus long terme, le rapport est moins positif. Les émissions baisseraient encore après 2020, mais pas aussi vite que prévu. D'ici 2030, le niveau d'émission devrait diminuer de 40%, mais selon les projections actuelles, on n'atteindrait qu'une diminution de 26 à 29%. (Belga)