"Nous nous sommes dépêchés de mettre en oeuvre les nouveaux protocoles communiqués hier par le Comité de concertation et on nous annonce aujourd'hui que nous devons fermer lundi", regrette M. Franssen, qui affirme se situer entre la surprise et l'incompréhension à la suite des restrictions annoncées par le ministre-président Rudi Vervoort. "Bien que très contraignantes, les mesures annoncées hier nous permettaient tout de même de maintenir notre jauge à 30%. Avec cela, nous pouvions vivre et garantir la sécurité des spectateurs, à qui nous avions déjà fait accepter les protocoles mis en place. Les mesures annoncées aujourd'hui font l'effet d'une douche froide", appuie le directeur du cinéma bruxellois. (Belga)

"Nous nous sommes dépêchés de mettre en oeuvre les nouveaux protocoles communiqués hier par le Comité de concertation et on nous annonce aujourd'hui que nous devons fermer lundi", regrette M. Franssen, qui affirme se situer entre la surprise et l'incompréhension à la suite des restrictions annoncées par le ministre-président Rudi Vervoort. "Bien que très contraignantes, les mesures annoncées hier nous permettaient tout de même de maintenir notre jauge à 30%. Avec cela, nous pouvions vivre et garantir la sécurité des spectateurs, à qui nous avions déjà fait accepter les protocoles mis en place. Les mesures annoncées aujourd'hui font l'effet d'une douche froide", appuie le directeur du cinéma bruxellois. (Belga)