"Nous sommes effectivement arrivés à une situation de blocage: la direction qui discutait avec nous ce mardi soir encore a affirmé qu'elle était arrivée au bout de l'enveloppe prévue pour la négociation alors que de notre côté, nous estimons qu'on est encore largement sous le préjudice causé aux travailleurs par cette fermeture, alors que le groupe 3M engrange des bénéfices", indique le permanent CSC Lahoucine Ourhibel. En front commun syndical, les représentants du personnel ont décidé de bloquer l'entreprise mercredi à partir de 5h30 du matin. Une assemblée générale du personnel aura lieu dans le courant de la matinée afin de décider de la suite du mouvement, et sans doute établir un plan d'actions. Une nouvelle réunion est prévue entre les syndicats et la direction le 15 novembre, mais les syndicats envisagent, vu la situation de blocage, de demander une conciliation. (Belga)

"Nous sommes effectivement arrivés à une situation de blocage: la direction qui discutait avec nous ce mardi soir encore a affirmé qu'elle était arrivée au bout de l'enveloppe prévue pour la négociation alors que de notre côté, nous estimons qu'on est encore largement sous le préjudice causé aux travailleurs par cette fermeture, alors que le groupe 3M engrange des bénéfices", indique le permanent CSC Lahoucine Ourhibel. En front commun syndical, les représentants du personnel ont décidé de bloquer l'entreprise mercredi à partir de 5h30 du matin. Une assemblée générale du personnel aura lieu dans le courant de la matinée afin de décider de la suite du mouvement, et sans doute établir un plan d'actions. Une nouvelle réunion est prévue entre les syndicats et la direction le 15 novembre, mais les syndicats envisagent, vu la situation de blocage, de demander une conciliation. (Belga)