Ni la chaîne publique, ni le câblo-opérateur n'ont souhaité faire de commentaire sur les négociations qui n'ont, jusqu'à présent, débouché sur aucun accord. Les négociations devraient cependant se poursuivre dans le courant des prochains jours. Le câblo-opérateur wallon menace en effet de ne pas renouveler le contrat qui le lie à la RTBF. Le groupe Tecteo, à la tête de Voo, juge trop élevé le montant de la contribution pour pouvoir distribuer la chaîne sur son câble (quelque 2,5 millions d'euros).

La RTBF demanderait également à l'opérateur de payer pour la diffusion de ses chaînes sur les tablettes ou smartphones, ce qui déplaît à Voo. Dans le cas où le contrat ne serait pas renouvelé, cette perte de rémunération serait catastrophique pour la RTBF.L'impasse dans laquelle se trouvent les deux parties n'aura toutefois pas d'impact sur l'offre télévisuelle de Voo. La RTBF, en tant que service public, bénéficie de la protection du "must carry", c'est-à-dire que les distributeurs sont légalement tenus de distribuer ses programmes. Ce que la loi ne spécifie pas, en revanche, c'est le tarif que doit payer le câblo-opérateur pour diffuser la chaîne publique. C'est là le coeur des négociations.



Ni la chaîne publique, ni le câblo-opérateur n'ont souhaité faire de commentaire sur les négociations qui n'ont, jusqu'à présent, débouché sur aucun accord. Les négociations devraient cependant se poursuivre dans le courant des prochains jours. Le câblo-opérateur wallon menace en effet de ne pas renouveler le contrat qui le lie à la RTBF. Le groupe Tecteo, à la tête de Voo, juge trop élevé le montant de la contribution pour pouvoir distribuer la chaîne sur son câble (quelque 2,5 millions d'euros). La RTBF demanderait également à l'opérateur de payer pour la diffusion de ses chaînes sur les tablettes ou smartphones, ce qui déplaît à Voo. Dans le cas où le contrat ne serait pas renouvelé, cette perte de rémunération serait catastrophique pour la RTBF.L'impasse dans laquelle se trouvent les deux parties n'aura toutefois pas d'impact sur l'offre télévisuelle de Voo. La RTBF, en tant que service public, bénéficie de la protection du "must carry", c'est-à-dire que les distributeurs sont légalement tenus de distribuer ses programmes. Ce que la loi ne spécifie pas, en revanche, c'est le tarif que doit payer le câblo-opérateur pour diffuser la chaîne publique. C'est là le coeur des négociations.