"Ce lundi, les six partis négociant l'accord de majorité en Région bruxelloise se sont réunis autour du formateur et ont poursuivi leurs travaux en vue de la conclusion d'un accord de majorité ambitieux pour Bruxelles. La volonté des négociateurs est d'installer le gouvernement bruxellois avant le 21 juillet", a indiqué le cabinet de Rudi Vervoort. Selon celui-ci, les travaux se poursuivront à cet effet, mardi, "en vue d'une ultime relecture des versions française et néerlandaise du texte de l'accord de majorité, et afin d'opérer les derniers arbitrages. Des groupes techniques se réuniront cet après-midi et ce soir afin de préparer la réunion de ce mardi". De même source, on précise que les congrès de participation seront convoqués "mercredi, au plus tard". "Tous les partenaires autour de la table sont confiants de pouvoir aboutir dans les meilleurs délais pour présenter ce projet d'avenir pour la Région bruxelloise", a conclu le cabinet Vervoort. Au parlement bruxellois, on n'a jusqu'à présent vu aucun négociateur quitter les lieux, via l'accès principal. Il se confirme toutefois que la réunion plénière pour la Région est suspendue jusqu'à mardi. Il semble que les négociateurs francophones se soient réunis autour de la note de formation pour la Commission Communautaire française. (Belga)

"Ce lundi, les six partis négociant l'accord de majorité en Région bruxelloise se sont réunis autour du formateur et ont poursuivi leurs travaux en vue de la conclusion d'un accord de majorité ambitieux pour Bruxelles. La volonté des négociateurs est d'installer le gouvernement bruxellois avant le 21 juillet", a indiqué le cabinet de Rudi Vervoort. Selon celui-ci, les travaux se poursuivront à cet effet, mardi, "en vue d'une ultime relecture des versions française et néerlandaise du texte de l'accord de majorité, et afin d'opérer les derniers arbitrages. Des groupes techniques se réuniront cet après-midi et ce soir afin de préparer la réunion de ce mardi". De même source, on précise que les congrès de participation seront convoqués "mercredi, au plus tard". "Tous les partenaires autour de la table sont confiants de pouvoir aboutir dans les meilleurs délais pour présenter ce projet d'avenir pour la Région bruxelloise", a conclu le cabinet Vervoort. Au parlement bruxellois, on n'a jusqu'à présent vu aucun négociateur quitter les lieux, via l'accès principal. Il se confirme toutefois que la réunion plénière pour la Région est suspendue jusqu'à mardi. Il semble que les négociateurs francophones se soient réunis autour de la note de formation pour la Commission Communautaire française. (Belga)