Ces protestations viennent en soutien à une motion du parti travailliste d'opposition qui demande au parlement britannique mercredi de faire du Royaume-Uni le premier pays au monde à déclarer une urgence climatique. Les groupes rassemblent les activistes d'Extinction Rebellion, Greenpeace et Momentum, un mouvement de gauche apportant son soutien au chef du parti travailliste Jeremy Corbyn. "Des ouragans dans les caraïbes aux incendies de forêts à Saddleworth Moor (dans le nord de l'Angleterre, NDLR), le changement climatique dévaste des communautés dans le monde", affirment les groupes. "Nous faisons face à un bouleversement climatique et notre gouvernement refuse de reconnaitre que ce qui lui fait face", déclarent-ils. Extinction Rebellion a organisé près de deux semaines de manifestations en Angleterre et dans diverses villes dans le monde, bloquant plusieurs routes dans le centre de Londres. La police a détenu plus de 1.000 manifestants, distribuant aussi des amendes à une douzaine d'autres. (Belga)