Le secteur culturel a été durement touché par la crise. De l'aveu des ministres compétents, les mesures de soutien transversales n'ont pas atteint tout le monde, en raison de la difficulté, en regard avec les nombreux profils, d'identifier toutes les personnes et les dommages subis. Avec la ministre fédérale de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), les ministres de la Culture veulent saisir l'occasion de la crise pour procéder à une analyse approfondie du système et chercher des solutions aux points névralgiques existants. Les ministres soulignent que tous les gouvernements ont déjà pris de nombreuses mesures temporaires pour soutenir le secteur artistique et le secteur de l'événementiel. Ils veulent installer un groupe de travail technique qui démarrera après l'été pour examiner si des mesures structurelles sont nécessaires pour l'avenir, et lesquelles, par exemple à travers la question du statut de l'artiste. En outre, les ministres ont discuté de la stratégie de sortie de crise pour le secteur de la culture. Le 24 juin, le Conseil national de sécurité a annoncé un certain nombre de mesures de déconfinement pour ce secteur. Les ministres ont par ailleurs jugé opportun, histoire d'éviter toute confusion dans l'opinion publique et le secteur, que les différentes autorités interprètent les mesures de manière uniforme, en particulier celles prises récemment par le comité de concertation. L'existence de protocoles divergents pourrait créer des incohérences, notamment en Région bruxelloise, ont-ils admis. Les directives du CNS de mercredi seront appliquées de façon coordonnée, ont-ils assuré: les ministres se sont engagés à aligner tous les protocoles le plus étroitement possible afin que les organisations culturelles de tout le pays reçoivent les mêmes directives. Il en va, selon eux de la protection des spectateurs et il s'agit d'éviter la reprise de la pandémie. Le Covid Event Risk Model (CERM) sera promu comme un outil d'aide à la décision permettant à toutes les autorités de statuer sur l'autorisation ou non d'événements. Enfin, les ministres ont convenu de mettre en place un groupe de travail en vue d'une étude sur un guichet/office culture, qui constituerait un point d'accès centralisé à l'information pour tout acteur ou actrice du monde culturel. (Belga)

Le secteur culturel a été durement touché par la crise. De l'aveu des ministres compétents, les mesures de soutien transversales n'ont pas atteint tout le monde, en raison de la difficulté, en regard avec les nombreux profils, d'identifier toutes les personnes et les dommages subis. Avec la ministre fédérale de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), les ministres de la Culture veulent saisir l'occasion de la crise pour procéder à une analyse approfondie du système et chercher des solutions aux points névralgiques existants. Les ministres soulignent que tous les gouvernements ont déjà pris de nombreuses mesures temporaires pour soutenir le secteur artistique et le secteur de l'événementiel. Ils veulent installer un groupe de travail technique qui démarrera après l'été pour examiner si des mesures structurelles sont nécessaires pour l'avenir, et lesquelles, par exemple à travers la question du statut de l'artiste. En outre, les ministres ont discuté de la stratégie de sortie de crise pour le secteur de la culture. Le 24 juin, le Conseil national de sécurité a annoncé un certain nombre de mesures de déconfinement pour ce secteur. Les ministres ont par ailleurs jugé opportun, histoire d'éviter toute confusion dans l'opinion publique et le secteur, que les différentes autorités interprètent les mesures de manière uniforme, en particulier celles prises récemment par le comité de concertation. L'existence de protocoles divergents pourrait créer des incohérences, notamment en Région bruxelloise, ont-ils admis. Les directives du CNS de mercredi seront appliquées de façon coordonnée, ont-ils assuré: les ministres se sont engagés à aligner tous les protocoles le plus étroitement possible afin que les organisations culturelles de tout le pays reçoivent les mêmes directives. Il en va, selon eux de la protection des spectateurs et il s'agit d'éviter la reprise de la pandémie. Le Covid Event Risk Model (CERM) sera promu comme un outil d'aide à la décision permettant à toutes les autorités de statuer sur l'autorisation ou non d'événements. Enfin, les ministres ont convenu de mettre en place un groupe de travail en vue d'une étude sur un guichet/office culture, qui constituerait un point d'accès centralisé à l'information pour tout acteur ou actrice du monde culturel. (Belga)