L'équipe Michel a, lors de l'établissement du budget 2017, décidé le 15 octobre de relever progressivement l'âge du départ à la retraite des militaires à partir de 2017 et l'introduction de conditions de carrière (comme un nombre minimal d'années de service) avant de pouvoir partir à la pension. La manifestation est prévue mardi, jour férié pour les militaires - qui ne bénéficient pas du droit de grève - de 12h00 à 15h30 entre le boulevard Roi Albert II, et l'Albertine, près de la gare centrale à l'appel des quatre organisations "représentatives" et des trois "reconnues" par la Défense. "La communauté militaire est très inquiète vis-à-vis de cette décision de principe. Les quatre (plus grands syndicats) espèrent que le gouvernement reverra sa copie", a indiqué un responsable de la CGPM, Concetto Bandinelli, à l'agence Belga. Une rencontre des quatre syndicats représentatifs est prévue avec le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à 12h30 en son cabinet "contrairement au Premier ministre (Charles Michel, qui a refusé de recevoir une délégation", a expliqué le secrétaire permanent de la CGSP-Défense, Patrick Descy. (Belga)

L'équipe Michel a, lors de l'établissement du budget 2017, décidé le 15 octobre de relever progressivement l'âge du départ à la retraite des militaires à partir de 2017 et l'introduction de conditions de carrière (comme un nombre minimal d'années de service) avant de pouvoir partir à la pension. La manifestation est prévue mardi, jour férié pour les militaires - qui ne bénéficient pas du droit de grève - de 12h00 à 15h30 entre le boulevard Roi Albert II, et l'Albertine, près de la gare centrale à l'appel des quatre organisations "représentatives" et des trois "reconnues" par la Défense. "La communauté militaire est très inquiète vis-à-vis de cette décision de principe. Les quatre (plus grands syndicats) espèrent que le gouvernement reverra sa copie", a indiqué un responsable de la CGPM, Concetto Bandinelli, à l'agence Belga. Une rencontre des quatre syndicats représentatifs est prévue avec le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à 12h30 en son cabinet "contrairement au Premier ministre (Charles Michel, qui a refusé de recevoir une délégation", a expliqué le secrétaire permanent de la CGSP-Défense, Patrick Descy. (Belga)