"La crise corona nous oblige en permanence à procéder à des ajustements. En intégrant le récent programme d'aide dans le budget, nous veillons à ce que la situation financière de notre pays reste actuelle et transparente", a commenté la secrétaire d'Etat au Budget, Eva De Bleeker. Ce contrôle budgétaire est le troisième ajustement du budget 2021. Le 23 avril, peu de temps après le contrôle budgétaire, le gouvernement avait adopté un certain nombre de mesures pour lutter contre la crise sanitaire et pour soutenir la relance de l'économie, notamment du secteur de l'horeca. Les amendements comprennent 4 mesures: la réduction du taux de TVA à 6%, y compris pour les boissons alcoolisées, entre le 8 mai et le 30 septembre (447 millions d'euros), la récupération des droits d'accises payés sur la bière périmée en raison de la fermeture (2,5 millions), l'exemption du paiement de la contribution annuelle de vacances des employeurs pour leurs employés (110 millions ont été transférés pour le ce faire à l'Office national des vacances annuelles) et, enfin, 359.000 euros débloqués pour permettre à la Caisse auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage (CAPAC) de conserver ses 60 agents temporaires supplémentaires jusqu'au 30 septembre en raison du surcroît de travail qu'elle connaît. (Belga)

"La crise corona nous oblige en permanence à procéder à des ajustements. En intégrant le récent programme d'aide dans le budget, nous veillons à ce que la situation financière de notre pays reste actuelle et transparente", a commenté la secrétaire d'Etat au Budget, Eva De Bleeker. Ce contrôle budgétaire est le troisième ajustement du budget 2021. Le 23 avril, peu de temps après le contrôle budgétaire, le gouvernement avait adopté un certain nombre de mesures pour lutter contre la crise sanitaire et pour soutenir la relance de l'économie, notamment du secteur de l'horeca. Les amendements comprennent 4 mesures: la réduction du taux de TVA à 6%, y compris pour les boissons alcoolisées, entre le 8 mai et le 30 septembre (447 millions d'euros), la récupération des droits d'accises payés sur la bière périmée en raison de la fermeture (2,5 millions), l'exemption du paiement de la contribution annuelle de vacances des employeurs pour leurs employés (110 millions ont été transférés pour le ce faire à l'Office national des vacances annuelles) et, enfin, 359.000 euros débloqués pour permettre à la Caisse auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage (CAPAC) de conserver ses 60 agents temporaires supplémentaires jusqu'au 30 septembre en raison du surcroît de travail qu'elle connaît. (Belga)