Entre 2000 et 2012, les dépenses consacrées au transport par les familles ont augmenté à prix courants (+42,0%) et en volume (+4,3%). Une grande part de cet argent, soit 64,7% en 2012, est accaparée par les frais inhérents à l'utisation d'un véhicule personnel (entretien de la voiture, carburant...). Ces frais sont eux-mêmes en augmentation, mais "cette hausse est essentiellement expliquée par une variation des prix (notamment des carburants) et non par un effet 'volume'", précise le Bureau du Plan.

Parmi les dépenses de transport des ménages belges viennent ensuite l'achat de véhicules (26,2%) et les services de transport (9,1%) comme les transports publics, les taxis, l'avion...

En comparaison avec les pays voisins et les membres de l'Union européenne, les ménages belges réservent d'ailleurs une part très faible de leurs dépenses aux services de transport (1,1% des dépenses totales en 2012 contre 2,7% en Allemagne, 2,6% dans l'UE27, 2,3% en France et 2,0% aux Pays-Bas).

Les résultats doivent toutefois être nuancés en fonction des régions: "les ménages bruxellois dépensent globalement moins pour la fonction de transport que les ménages résidant en Flandre et en Wallonie mais dépensent une somme deux fois plus élevée pour les services de transport", indique le Bureau du Plan.

Entre 2000 et 2012, les dépenses consacrées au transport par les familles ont augmenté à prix courants (+42,0%) et en volume (+4,3%). Une grande part de cet argent, soit 64,7% en 2012, est accaparée par les frais inhérents à l'utisation d'un véhicule personnel (entretien de la voiture, carburant...). Ces frais sont eux-mêmes en augmentation, mais "cette hausse est essentiellement expliquée par une variation des prix (notamment des carburants) et non par un effet 'volume'", précise le Bureau du Plan. Parmi les dépenses de transport des ménages belges viennent ensuite l'achat de véhicules (26,2%) et les services de transport (9,1%) comme les transports publics, les taxis, l'avion... En comparaison avec les pays voisins et les membres de l'Union européenne, les ménages belges réservent d'ailleurs une part très faible de leurs dépenses aux services de transport (1,1% des dépenses totales en 2012 contre 2,7% en Allemagne, 2,6% dans l'UE27, 2,3% en France et 2,0% aux Pays-Bas). Les résultats doivent toutefois être nuancés en fonction des régions: "les ménages bruxellois dépensent globalement moins pour la fonction de transport que les ménages résidant en Flandre et en Wallonie mais dépensent une somme deux fois plus élevée pour les services de transport", indique le Bureau du Plan.