"Liberté", a écrit la trentenaire, qui a aussi été détenue par la police pendant plusieurs heures. Plus tôt, le groupe punk féministe avait signalé que la police avait interrompu les enregistrements du clip d'un nouveau morceau intitulé "Rage", qui critique le gouvernement russe. Les autorités reprochent à la vidéo d'enfreindre la loi, en propageant l'homosexualité et en étant extrémiste, écrit Nadezhda Tolokonnikova. Le morceau parle du combat contre les détenteurs du pouvoir en Russie et les violences policières. (Belga)

"Liberté", a écrit la trentenaire, qui a aussi été détenue par la police pendant plusieurs heures. Plus tôt, le groupe punk féministe avait signalé que la police avait interrompu les enregistrements du clip d'un nouveau morceau intitulé "Rage", qui critique le gouvernement russe. Les autorités reprochent à la vidéo d'enfreindre la loi, en propageant l'homosexualité et en étant extrémiste, écrit Nadezhda Tolokonnikova. Le morceau parle du combat contre les détenteurs du pouvoir en Russie et les violences policières. (Belga)