Le président du Govern catalan avait annoncé en début de conférence de presse qu'il s'exprimerait en français, anglais, espagnol et catalan et donnerait ensuite la parole aux journalistes pour cinq questions.

Après Euronews, la BBC, Sky news et TV3, c'est RTL-TVI qui a pu poser la dernière question, provoquant une salve de protestation du côté des médias espagnols qui demandaient pourtant la parole.

Ces derniers avaient également prié Monsieur Puigdemont de reformuler ses réponses en espagnol, sans finalement obtenir gain de cause.

Le président du Govern catalan avait annoncé en début de conférence de presse qu'il s'exprimerait en français, anglais, espagnol et catalan et donnerait ensuite la parole aux journalistes pour cinq questions. Après Euronews, la BBC, Sky news et TV3, c'est RTL-TVI qui a pu poser la dernière question, provoquant une salve de protestation du côté des médias espagnols qui demandaient pourtant la parole. Ces derniers avaient également prié Monsieur Puigdemont de reformuler ses réponses en espagnol, sans finalement obtenir gain de cause.