"Nous nous noyons dans le travail", interpelle M. De Block. "Cela demande beaucoup de temps et d'énergie pour tenter de tracer tous les contacts, à côté de notre job habituel. La politique en la matière nous met complètement dans le jus." Selon lui, les modifications en matière de politique de testing ne changent pas grand-chose. "Le code pour le deuxième test est donné au même moment que pour le premier, donc même si les gens ne doivent plus en faire qu'un seul, pour nous ça ne changera rien." M. De Block lance un appel aux autorités: "Où devons-nous placer notre priorité? À nos obligations légales ou au traçage des contacts? Parce que pour l'instant, nous négligeons les premières." (Belga)

"Nous nous noyons dans le travail", interpelle M. De Block. "Cela demande beaucoup de temps et d'énergie pour tenter de tracer tous les contacts, à côté de notre job habituel. La politique en la matière nous met complètement dans le jus." Selon lui, les modifications en matière de politique de testing ne changent pas grand-chose. "Le code pour le deuxième test est donné au même moment que pour le premier, donc même si les gens ne doivent plus en faire qu'un seul, pour nous ça ne changera rien." M. De Block lance un appel aux autorités: "Où devons-nous placer notre priorité? À nos obligations légales ou au traçage des contacts? Parce que pour l'instant, nous négligeons les premières." (Belga)