Les médaillés olympiques reçoivent une prime du Comité olympique et inter-fédéral belge (COIB). Celle-ci équivaut à 50.000 euros pour une médaille d'or, 30.000 pour l'argent et 20.000 euros pour une médaille de bronze. Une quatrième place rapporte 10.000 euros et une cinquième 5.000. Pour les participants de sports d'équipes, le montant est de 12.500 euros pour l'or, 7.500 pour l'argent et 5.000 pour le bronze. Mais les sportifs doivent céder une partie de cette somme au fisc brésilien, ce qui est intéressant pour eux. S'ils étaient imposés en Belgique, ils conserveraient une part moindre de leur prime. Dans notre pays, les sportifs paient en effet 33% sur leurs revenus en dessous de 18.890 euros par an. Il en va autrement aux Pays-Bas notamment, où les primes sont considérées comme du salaire et sont donc imposées à des taux élevés. Le pays n'a pas de convention préventive de la double imposition avec le Brésil. (Belga)

Les médaillés olympiques reçoivent une prime du Comité olympique et inter-fédéral belge (COIB). Celle-ci équivaut à 50.000 euros pour une médaille d'or, 30.000 pour l'argent et 20.000 euros pour une médaille de bronze. Une quatrième place rapporte 10.000 euros et une cinquième 5.000. Pour les participants de sports d'équipes, le montant est de 12.500 euros pour l'or, 7.500 pour l'argent et 5.000 pour le bronze. Mais les sportifs doivent céder une partie de cette somme au fisc brésilien, ce qui est intéressant pour eux. S'ils étaient imposés en Belgique, ils conserveraient une part moindre de leur prime. Dans notre pays, les sportifs paient en effet 33% sur leurs revenus en dessous de 18.890 euros par an. Il en va autrement aux Pays-Bas notamment, où les primes sont considérées comme du salaire et sont donc imposées à des taux élevés. Le pays n'a pas de convention préventive de la double imposition avec le Brésil. (Belga)