La semaine de sensibilisation nationale a pour but de conscientiser le grand public sur la prévention cardiovasculaire et inciter les Belges à prendre soin de leur coeur et de leurs artères. L'accent sera mis sur les maladies cardio-cérébro-vasculaires, à savoir l'infarctus, l'accident vasculaire cérébral et les artériopathies périphériques. "La prévention reste l'élément clé d'une diminution notable et durable de la mortalité et la morbidité cardiovasculaire. Détecter les facteurs de risque, mieux les contrôler, impliquer le patient sont nos priorités", précise le docteur Freddy Van de Casseye, directeur général de la Ligue. Chaque année, 15.000 cas d'infarctus sont répertoriés. La moitié est fatale, 49% chez les hommes et 55% chez les femmes. En outre, 19.000 cas d'AVC (soit 52 par jour) sont enregistrés, dont 9.000 décèdent endéans les 12 mois. Malgré un recul ces dernières années, plus de 100 personnes meurent chaque jour en Belgique à cause de maladies cardio-cérébro-vasculaires, note encore l'organisation. Les facteurs de risque sont l'hypertension, un taux de cholestérol élevé, un taux de sucre élevé, une mauvaise alimentation, le surpoids, l'inactivité et le tabac. Durant toute la semaine, du 24 au 30 septembre, diverses activités de sensibilisation seront organisées partout en Belgique, notamment dans les centres de revalidation cardiaque. (Belga)

La semaine de sensibilisation nationale a pour but de conscientiser le grand public sur la prévention cardiovasculaire et inciter les Belges à prendre soin de leur coeur et de leurs artères. L'accent sera mis sur les maladies cardio-cérébro-vasculaires, à savoir l'infarctus, l'accident vasculaire cérébral et les artériopathies périphériques. "La prévention reste l'élément clé d'une diminution notable et durable de la mortalité et la morbidité cardiovasculaire. Détecter les facteurs de risque, mieux les contrôler, impliquer le patient sont nos priorités", précise le docteur Freddy Van de Casseye, directeur général de la Ligue. Chaque année, 15.000 cas d'infarctus sont répertoriés. La moitié est fatale, 49% chez les hommes et 55% chez les femmes. En outre, 19.000 cas d'AVC (soit 52 par jour) sont enregistrés, dont 9.000 décèdent endéans les 12 mois. Malgré un recul ces dernières années, plus de 100 personnes meurent chaque jour en Belgique à cause de maladies cardio-cérébro-vasculaires, note encore l'organisation. Les facteurs de risque sont l'hypertension, un taux de cholestérol élevé, un taux de sucre élevé, une mauvaise alimentation, le surpoids, l'inactivité et le tabac. Durant toute la semaine, du 24 au 30 septembre, diverses activités de sensibilisation seront organisées partout en Belgique, notamment dans les centres de revalidation cardiaque. (Belga)