Selon l'étude de l'Absym qui a comparé un modèle de financement au forfait dans une maison médicale et celui d'un cabinet de médecine générale pluridisciplinaire rémunéré à l'acte, comptant tous les deux 2.000 patients, le système forfaitaire coûte 90% plus cher au gouvernement. Un budget de 5,2 milliards d'euros serait nécessaire si tous les Belges étaient inscrits dans une maison médicale (360.000 actuellement, 3,2% de la population), extrapole l'Association belge des syndicats médicaux. Le budget actuel consacré aux médecins généralistes, kinésithérapeutes et au personnel infirmier dans le système classique s'élève lui à environ 3,5 milliards d'euros. D'après l'Absym, le "surfinancement" des soins infirmiers dans le système forfaitaire atteint 44 millions d'euros chaque année. "Les forfaits pour le personnel infirmier en maison médicale est plus que 3 fois plus élevé que le prix de revient moyen des soins infirmiers dans le système classique", ajoute l'association, qui considère ces différences "totalement inacceptables". (Belga)

Selon l'étude de l'Absym qui a comparé un modèle de financement au forfait dans une maison médicale et celui d'un cabinet de médecine générale pluridisciplinaire rémunéré à l'acte, comptant tous les deux 2.000 patients, le système forfaitaire coûte 90% plus cher au gouvernement. Un budget de 5,2 milliards d'euros serait nécessaire si tous les Belges étaient inscrits dans une maison médicale (360.000 actuellement, 3,2% de la population), extrapole l'Association belge des syndicats médicaux. Le budget actuel consacré aux médecins généralistes, kinésithérapeutes et au personnel infirmier dans le système classique s'élève lui à environ 3,5 milliards d'euros. D'après l'Absym, le "surfinancement" des soins infirmiers dans le système forfaitaire atteint 44 millions d'euros chaque année. "Les forfaits pour le personnel infirmier en maison médicale est plus que 3 fois plus élevé que le prix de revient moyen des soins infirmiers dans le système classique", ajoute l'association, qui considère ces différences "totalement inacceptables". (Belga)