"La décision du Premier ministre est d'organiser les élections le 7 juillet pour ne pas perturber la procédure des examens (scolaires)", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Dimitris Tzanakopoulos, lors d'une interview télévisée sur la chaîne Alpha. Alexis Tsipras, dont le parti de gauche Syriza a été lourdement sanctionné aux élections européennes et locales dimanche, a annoncé le soir même qu'il convoquerait des législatives anticipées. "Après le second tour des élections locales (le 2 juin), je demanderai au président d'organiser immédiatement des élections nationales", avait annoncé Alexis Tsipras dans une allocution télévisée. Les médias grecs spéculaient jusqu'à lundi sur la tenue des élections anticipées le 30 juin. Aux européennes, Syriza obtient 23,7% des voix, tandis que la Nouvelle Démocratie (ND, droite) en réunit plus de 33%, selon les résultats quasi-complets donnés sur le site du ministère de l'Intérieur. Après les régionales de dimanche, Nouvelle Démocratie est en passe de contrôler la grande majorité des 13 régions grecques. Aux municipales d'Athènes et de Thessalonique, les candidats de ND arrivent également en tête pour le second tour du 2 juin. Élu pour la première fois en janvier 2015, Alexis Tsipras devait voir son mandat arriver à son terme en octobre. Alors qu'il se revendiquait initialement de la gauche radicale, il est accusé par ses opposants d'"avoir trahi" son électorat après avoir été contraint d'abandonner ses promesses préélectorales sur "la fin de l'austérité". Aujourd'hui âgé de 44 ans, il est un des rares représentants de la gauche actuellement au pouvoir dans un État membre de l'Union européenne. (Belga)

"La décision du Premier ministre est d'organiser les élections le 7 juillet pour ne pas perturber la procédure des examens (scolaires)", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Dimitris Tzanakopoulos, lors d'une interview télévisée sur la chaîne Alpha. Alexis Tsipras, dont le parti de gauche Syriza a été lourdement sanctionné aux élections européennes et locales dimanche, a annoncé le soir même qu'il convoquerait des législatives anticipées. "Après le second tour des élections locales (le 2 juin), je demanderai au président d'organiser immédiatement des élections nationales", avait annoncé Alexis Tsipras dans une allocution télévisée. Les médias grecs spéculaient jusqu'à lundi sur la tenue des élections anticipées le 30 juin. Aux européennes, Syriza obtient 23,7% des voix, tandis que la Nouvelle Démocratie (ND, droite) en réunit plus de 33%, selon les résultats quasi-complets donnés sur le site du ministère de l'Intérieur. Après les régionales de dimanche, Nouvelle Démocratie est en passe de contrôler la grande majorité des 13 régions grecques. Aux municipales d'Athènes et de Thessalonique, les candidats de ND arrivent également en tête pour le second tour du 2 juin. Élu pour la première fois en janvier 2015, Alexis Tsipras devait voir son mandat arriver à son terme en octobre. Alors qu'il se revendiquait initialement de la gauche radicale, il est accusé par ses opposants d'"avoir trahi" son électorat après avoir été contraint d'abandonner ses promesses préélectorales sur "la fin de l'austérité". Aujourd'hui âgé de 44 ans, il est un des rares représentants de la gauche actuellement au pouvoir dans un État membre de l'Union européenne. (Belga)