Les quatre partis de la majorité fédérale soutiennent la proposition de loi. Elle permettra aux policiers dénonçant des abus au sein de leur service de bénéficier du même statut de protection que celui dont jouissent les fonctionnaires fédéraux depuis trois ans. Carl Medo, le président du syndicat policier SNPS, salue la proposition. "Actuellement, les agents qui dénoncent des faits doivent le plus souvent être mutés dans un autre bureau ou un autre service. Parleriez-vous dans ces conditions? Si nous voulons une nouvelle police, il faut pouvoir oser dire ce qui ne fonctionne pas." (Belga)

Les quatre partis de la majorité fédérale soutiennent la proposition de loi. Elle permettra aux policiers dénonçant des abus au sein de leur service de bénéficier du même statut de protection que celui dont jouissent les fonctionnaires fédéraux depuis trois ans. Carl Medo, le président du syndicat policier SNPS, salue la proposition. "Actuellement, les agents qui dénoncent des faits doivent le plus souvent être mutés dans un autre bureau ou un autre service. Parleriez-vous dans ces conditions? Si nous voulons une nouvelle police, il faut pouvoir oser dire ce qui ne fonctionne pas." (Belga)