Derek Chauvin a "trahi" son serment de policier et fait "un usage excessif et déraisonnable de la force" contre le quadragénaire noir, a dénoncé d'emblée le procureur Jerry Blackwell. Faux, "il a fait exactement ce qu'il a été formé à faire au cours de ses 19 ans de carrière" pour appréhender un suspect récalcitrant, a rétorqué l'avocat du policier, Eric Nelson, en demandant aux jurés de l'acquitter. Le 25 mai à Minneapolis, Derek Chauvin, et trois collègues, ont voulu arrêter l'Afro-Américain, soupçonné d'avoir écoulé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes. Ils l'ont plaqué au sol et menotté. Derek Chauvin a alors placé son genou droit sur le cou de George Floyd pendant 9 minutes et 29 secondes. D'emblée, l'accusation a montré aux jurés une vidéo du drame, filmé par une passante. Sur cet enregistrement qui a fait le tour du monde, George Floyd râle, halète, supplie à plusieurs reprises "Je ne peux pas respirer", avant de perdre conscience. Les images de son calvaire ont suscité des manifestations géantes à travers les Etats-Unis, mais aussi en Asie, en Europe et ailleurs. Le procès de Derek Chauvin, retransmis en direct, est donc scruté de près. Le président démocrate Joe Biden "va le suivre avec attention, comme tous les Américains", a souligné la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki. (Belga)

Derek Chauvin a "trahi" son serment de policier et fait "un usage excessif et déraisonnable de la force" contre le quadragénaire noir, a dénoncé d'emblée le procureur Jerry Blackwell. Faux, "il a fait exactement ce qu'il a été formé à faire au cours de ses 19 ans de carrière" pour appréhender un suspect récalcitrant, a rétorqué l'avocat du policier, Eric Nelson, en demandant aux jurés de l'acquitter. Le 25 mai à Minneapolis, Derek Chauvin, et trois collègues, ont voulu arrêter l'Afro-Américain, soupçonné d'avoir écoulé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes. Ils l'ont plaqué au sol et menotté. Derek Chauvin a alors placé son genou droit sur le cou de George Floyd pendant 9 minutes et 29 secondes. D'emblée, l'accusation a montré aux jurés une vidéo du drame, filmé par une passante. Sur cet enregistrement qui a fait le tour du monde, George Floyd râle, halète, supplie à plusieurs reprises "Je ne peux pas respirer", avant de perdre conscience. Les images de son calvaire ont suscité des manifestations géantes à travers les Etats-Unis, mais aussi en Asie, en Europe et ailleurs. Le procès de Derek Chauvin, retransmis en direct, est donc scruté de près. Le président démocrate Joe Biden "va le suivre avec attention, comme tous les Américains", a souligné la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki. (Belga)