Une équipe de RTL Info ainsi qu'un journaliste de France 3 ont été agressés vendredi matin par des habitants de Molenbeek-Saint-Jean. Les journalistes se trouvaient rue Evariste Pierron à Molenbeek, où avait lieu une perquisition, pour interroger des membres de la famille de Chakib Akrouh, le 3e homme du commando qui a tiré sur plusieurs terrasses à Paris, le 13 novembre dernier. "La violence déployée par les agresseurs pour empêcher les journalistes de faire leur travail doit être condamnée sans réserve", poursuit l'AJP. L'AJP "rappelle qu'il n'y a pas de zones de non droit auxquelles les journalistes ne pourraient accéder. Dans les dossiers de terrorisme, comme dans tous les autres, les journalistes ne sont pas des 'ennemis', mais ils tentent, dans des conditions de travail souvent difficiles, de comprendre, d'expliquer les faits et d'informer complètement le public". (Belga)

Une équipe de RTL Info ainsi qu'un journaliste de France 3 ont été agressés vendredi matin par des habitants de Molenbeek-Saint-Jean. Les journalistes se trouvaient rue Evariste Pierron à Molenbeek, où avait lieu une perquisition, pour interroger des membres de la famille de Chakib Akrouh, le 3e homme du commando qui a tiré sur plusieurs terrasses à Paris, le 13 novembre dernier. "La violence déployée par les agresseurs pour empêcher les journalistes de faire leur travail doit être condamnée sans réserve", poursuit l'AJP. L'AJP "rappelle qu'il n'y a pas de zones de non droit auxquelles les journalistes ne pourraient accéder. Dans les dossiers de terrorisme, comme dans tous les autres, les journalistes ne sont pas des 'ennemis', mais ils tentent, dans des conditions de travail souvent difficiles, de comprendre, d'expliquer les faits et d'informer complètement le public". (Belga)