L'incendie le plus important s'est déclaré vers 20h samedi à Calenzana, près de Calvi, et avait déjà parcouru plus de 900 hectares dimanche matin, sans "maison brûlée ni blessé", selon le maire Pierre Guidoni. Joint par l'AFP, M. Guidoni a raconté que "le feu a traversé le village en moins d'une demi-heure, c'était impressionnant". Le maire a dénoncé "une catastrophe écologique inadmissible", fustigeant un acte "criminel et lâche". Sur BFMTV dimanche, le préfet de Haute-Corse Gérard Gavory évoquait des "écobuages pas maîtrisés" pour expliquer ces incendies. "J'ai eu vraiment peur cette nuit notamment pour mes personnes âgées. On a réussi à les confiner chez eux et à leur porter assistance", a ajouté le maire de Calenzana. Les mesures de confinement ont été levées dimanche matin, a indiqué la préfecture, le danger pour le village s'étant écarté car le feu s'est dirigé vers les crêtes. Cet incendie ainsi qu'une vingtaine d'autres en Haute-Corse a été favorisé par un vent violent tourbillonnant. Dimanche matin, 110 personnes (pompiers et gendarmes) étaient encore mobilisées. La préfecture a annoncé le renfort à la mi-journée de trois Canadairs et un Tracker pour lutter contre le feu. (Belga)

L'incendie le plus important s'est déclaré vers 20h samedi à Calenzana, près de Calvi, et avait déjà parcouru plus de 900 hectares dimanche matin, sans "maison brûlée ni blessé", selon le maire Pierre Guidoni. Joint par l'AFP, M. Guidoni a raconté que "le feu a traversé le village en moins d'une demi-heure, c'était impressionnant". Le maire a dénoncé "une catastrophe écologique inadmissible", fustigeant un acte "criminel et lâche". Sur BFMTV dimanche, le préfet de Haute-Corse Gérard Gavory évoquait des "écobuages pas maîtrisés" pour expliquer ces incendies. "J'ai eu vraiment peur cette nuit notamment pour mes personnes âgées. On a réussi à les confiner chez eux et à leur porter assistance", a ajouté le maire de Calenzana. Les mesures de confinement ont été levées dimanche matin, a indiqué la préfecture, le danger pour le village s'étant écarté car le feu s'est dirigé vers les crêtes. Cet incendie ainsi qu'une vingtaine d'autres en Haute-Corse a été favorisé par un vent violent tourbillonnant. Dimanche matin, 110 personnes (pompiers et gendarmes) étaient encore mobilisées. La préfecture a annoncé le renfort à la mi-journée de trois Canadairs et un Tracker pour lutter contre le feu. (Belga)