Dans la catégorie presse digitale, l'équipe de parismatch.be a remporté le trophée pour le reportage multimédia "Migrants: l'autoroute du trafic". Le jury a souligné "la qualité de cette enquête de terrain menée à la suite du décès de la petite Mawda". La fillette de deux ans avait été tuée lors d'une course-poursuite entre la police et le conducteur d'une camionnette qui transportait une trentaine de migrants. Pour la presse locale, Wilfried remporte la mise via ses journalistes Joël Matriche et David Leloup pour leur travail sur Michèle Lempereur, veuve de Guy Mathot et en couple depuis dix ans avec Willy Demeyer, bourgmestre socialiste de Liège. Le portrait de cette femme "très influente et très discrète", dont le nom se retrouve en bas de bien de contrats en région liégeoise, "débouche sur des révélations" sur "l'énigmatique Mme Demeyer". La série de photos "The Shame of the Sun" de Sébastien Van Malleghem pour le quotidien flamand De Standaard remporte le prix presse photo. La "grande force" de cette série sur la crise que traversent les Etats-Unis "est de dépasser la seule description de situations singulières pour donner au lecteur un aperçu percutant, cauchemardesque, d'un pays bien loin du slogan simpliste 'Great again! '." Le prix presse radio est remis à Ghizlane Kounda pour son reportage "Le judaïsme au Maroc" diffusé dans l'émission "Transversales" de La Première (RTBF). En presse télévisée, le prix est attribué au reportage diffusé dans Questions à la Une de la RTBF sur le terrain synthétique. Cette "enquête approfondie" s'interroge sur le remplacement du gazon des terrains de sport par des matières synthétiques. "La Biotech en Wallonie" publié dans l'Echo et qui s'intéresse à la success story wallonne en matière de biotechnologies remporte le prix presse économique et financière. A noter que du côté néerlandophone, le reportage de la VRT sur Schild en Vrienden, montrant les côtés moins reluisants de ce mouvement de jeunes nationalistes, a remporté le prix presse télévisée. (Belga)