Actuellement, la phase 1B prévoit que 50% des lits en soins intensifs soient réservés aux patients atteints du coronavirus. Certains hôpitaux ont cependant déjà franchi le pas vers le 2A. Cette situation sera généralisée, peut-on lire dans une lettre publiée sur le site web de l'Agence flamande pour les soins et la santé. L'"augmentation exponentielle des chiffres d'hospitalisation fait que nous dépasserons probablement le nombre de lits réservés en phase 1B" lors des chiffres nationaux consolidés du mercredi 28 octobre. Le Comité Hospital & Transport Surge Capacity entend dès lors "anticiper de manière proactive ce besoin inévitable", et il est demandé aux hôpitaux de porter leur capacité Covid à celle prévue par la phase 2A d'ici le 2 novembre. "On demande aux hôpitaux de réduire divers éléments des soins réguliers pour le Covid", explique Erika Vlieghe. La décision a été prise "avec une douleur au c?ur, mais la situation nous y oblige". (Belga)

Actuellement, la phase 1B prévoit que 50% des lits en soins intensifs soient réservés aux patients atteints du coronavirus. Certains hôpitaux ont cependant déjà franchi le pas vers le 2A. Cette situation sera généralisée, peut-on lire dans une lettre publiée sur le site web de l'Agence flamande pour les soins et la santé. L'"augmentation exponentielle des chiffres d'hospitalisation fait que nous dépasserons probablement le nombre de lits réservés en phase 1B" lors des chiffres nationaux consolidés du mercredi 28 octobre. Le Comité Hospital & Transport Surge Capacity entend dès lors "anticiper de manière proactive ce besoin inévitable", et il est demandé aux hôpitaux de porter leur capacité Covid à celle prévue par la phase 2A d'ici le 2 novembre. "On demande aux hôpitaux de réduire divers éléments des soins réguliers pour le Covid", explique Erika Vlieghe. La décision a été prise "avec une douleur au c?ur, mais la situation nous y oblige". (Belga)