L'établissement ainsi relooké permet désormais à tous d'y circuler en "totale autonomie", selon la SNCB. Les arrêts de bus et les places de parking réservées aux personnes à mobilité réduite sont à proximité des accès vers le nouveau bâtiment de gare et du couloir sous voies menant aux différents quais, qui ont été rehaussés à 76 cm soit la hauteur d'embarquement pour les trains les plus récents. Une signalétique claire et visible indique, entre autres, les accès vers les autres moyens de transport. A terme, la gare de Waterloo proposera aussi 120 places de parkings vélos et 50 places de parkings motos. "L'accessibilité est une des grandes priorités" de la SNCB, qui compte "doubler le nombre de gares intégralement accessibles d'ici 2025, pour un total de plus de 150 gares". Une accessibilité intégrale inclut des ascenseurs ou des rampes d'accès vers chaque quai (pour les personnes à mobilité réduite, les cyclistes avec un vélo non pliable, les parents avec poussette, etc.), des lignes de guidage pour les personnes malvoyantes et au moins un guichet ou automate de vente accessible aux personnes à mobilité réduite. Les matériaux de construction privilégient également les matériaux durables. La part belle est ainsi faite aux énergies renouvelables grâce à des éclairages LED, des systèmes de gestion des eaux pluviales, l'installation de panneaux photovoltaïques, etc. Enfin, l'architecture de l'établissement - et des futures gares de la SNCB - a été pensée pour lui permettre de facilement évoluer, grâce à un concept de modules qui permet d'ajouter de nouveaux éléments pour compléter des bâtiments existants ou de remplacer d'anciens bâtiments. L'utilisation de parois intérieures démontables, facilement remplaçables en cas de détériorations, permettra ainsi des adaptations à l'évolution des besoins au fil des ans. (Belga)

L'établissement ainsi relooké permet désormais à tous d'y circuler en "totale autonomie", selon la SNCB. Les arrêts de bus et les places de parking réservées aux personnes à mobilité réduite sont à proximité des accès vers le nouveau bâtiment de gare et du couloir sous voies menant aux différents quais, qui ont été rehaussés à 76 cm soit la hauteur d'embarquement pour les trains les plus récents. Une signalétique claire et visible indique, entre autres, les accès vers les autres moyens de transport. A terme, la gare de Waterloo proposera aussi 120 places de parkings vélos et 50 places de parkings motos. "L'accessibilité est une des grandes priorités" de la SNCB, qui compte "doubler le nombre de gares intégralement accessibles d'ici 2025, pour un total de plus de 150 gares". Une accessibilité intégrale inclut des ascenseurs ou des rampes d'accès vers chaque quai (pour les personnes à mobilité réduite, les cyclistes avec un vélo non pliable, les parents avec poussette, etc.), des lignes de guidage pour les personnes malvoyantes et au moins un guichet ou automate de vente accessible aux personnes à mobilité réduite. Les matériaux de construction privilégient également les matériaux durables. La part belle est ainsi faite aux énergies renouvelables grâce à des éclairages LED, des systèmes de gestion des eaux pluviales, l'installation de panneaux photovoltaïques, etc. Enfin, l'architecture de l'établissement - et des futures gares de la SNCB - a été pensée pour lui permettre de facilement évoluer, grâce à un concept de modules qui permet d'ajouter de nouveaux éléments pour compléter des bâtiments existants ou de remplacer d'anciens bâtiments. L'utilisation de parois intérieures démontables, facilement remplaçables en cas de détériorations, permettra ainsi des adaptations à l'évolution des besoins au fil des ans. (Belga)