Les grandes universités de la Communauté française ont notamment constaté une hausse des inscriptions pour les études d'ingénieur, en sciences appliquées ou encore en chimie.

Par contre, en raison des nouvelles réglementations en médecine et en sciences vétérinaires, la chute des inscriptions est évaluée entre 10 et 30% selon les universités. L'organisation d'un concours en fin de 1ère année de médecine, décision qui entre en vigueur dès cette année, aura refroidi plus d'un candidat médecin.

Les grandes universités de la Communauté française ont notamment constaté une hausse des inscriptions pour les études d'ingénieur, en sciences appliquées ou encore en chimie.Par contre, en raison des nouvelles réglementations en médecine et en sciences vétérinaires, la chute des inscriptions est évaluée entre 10 et 30% selon les universités. L'organisation d'un concours en fin de 1ère année de médecine, décision qui entre en vigueur dès cette année, aura refroidi plus d'un candidat médecin.