Des milliers de personnes avaient dû être hospitalisées en raison de l'inhalation de ces fumées. Les scientifiques estiment que les fumées ont tué au total 445 personnes. Ils évaluent par ailleurs les coûts des soins de santé apportés à des milliers de malades à plus de deux milliards de dollars australiens (soit 1,2 milliard d'euros). Les incendies, qui ont fait rage durant huit mois (depuis le mois d'août jusqu'à mars dernier), ont détruit plus de 12 millions d'hectares de terres. Trente-trois personnes sont décédées. Selon des estimations d'experts, plus d'un milliard d'animaux ont en outre péri. Les fumées des incendies ont détérioré la qualité de l'air dans des grandes villes comme Sydney et Canberra. Les fumées ont affecté 80% de la population australienne, affirment des experts de la Commission d'enquête royale, chargée de trouver des solutions pour améliorer la préparation de l'Australie face aux catastrophes naturelles. (Belga)

Des milliers de personnes avaient dû être hospitalisées en raison de l'inhalation de ces fumées. Les scientifiques estiment que les fumées ont tué au total 445 personnes. Ils évaluent par ailleurs les coûts des soins de santé apportés à des milliers de malades à plus de deux milliards de dollars australiens (soit 1,2 milliard d'euros). Les incendies, qui ont fait rage durant huit mois (depuis le mois d'août jusqu'à mars dernier), ont détruit plus de 12 millions d'hectares de terres. Trente-trois personnes sont décédées. Selon des estimations d'experts, plus d'un milliard d'animaux ont en outre péri. Les fumées des incendies ont détérioré la qualité de l'air dans des grandes villes comme Sydney et Canberra. Les fumées ont affecté 80% de la population australienne, affirment des experts de la Commission d'enquête royale, chargée de trouver des solutions pour améliorer la préparation de l'Australie face aux catastrophes naturelles. (Belga)