Les femmes sont appelées à faire grève les 8 et 9 mars 2020 afin de faire entendre leurs revendications. Le 8 mars tombera un dimanche mais l'arrêt de travail garde tout son sens, estime le Collecti.e.f 8 maars, étant donné le travail dominical à l'?uvre dans le commerce, l'horeca, la santé, les soins et les transports. En outre, l'appel à la grève concerne également le travail domestique, qui ne s'arrête pas le dimanche. Le collectif incite à faire grève le lundi également, afin que les revendications puissent être entendues sur tous les lieux de travail de formation. Il demande aux syndicats de soutenir cet appel à la grève, par exemple en déposant un préavis. La grève est considérée comme une "première étape dans la construction d'un mouvement féministe fort en Belgique, visant une société réellement égalitaire". Le but est de rendre visible les réalités des femmes "et les différentes oppressions qui s'y mêlent". L'an dernier, la marche organisée à Bruxelles dans le cadre de la grève des femmes avait réuni 15.000 personnes, précise le Collecti.e.f., qui rassemble autour de mêmes revendications plusieurs associations. (Belga)