Au total, les appareils ont effectué 300 missions en soutien à l'armée irakienne lors de la dernière campagne pour seulement 29 tirs, ce qui témoigne du déclin de l'organisation terroriste, souligne le colonel De Decker. "Les dernières semaines ont essentiellement été consacrées à des vols de reconnaissance et ont été assez calmes", confirme un pilote. Les F-16 belges n'ont pas tué de civils, assure encore le responsable. Les trois déploiements des appareils, qui étaient basés en Jordanie, peuvent être qualifiés de "succès", selon le colonel De Decker. Au total, un millier de tirs ont été effectués par les avions belges sur l'ensemble de la période. La prochaine mission des F-16, qui devraient encore opérer six à huit ans dans l'attente de leurs successeurs F-35, consistera en la sécurisation de l'espace aérien des pays baltes durant quatre mois, dès la fin de l'année. (Belga)

Au total, les appareils ont effectué 300 missions en soutien à l'armée irakienne lors de la dernière campagne pour seulement 29 tirs, ce qui témoigne du déclin de l'organisation terroriste, souligne le colonel De Decker. "Les dernières semaines ont essentiellement été consacrées à des vols de reconnaissance et ont été assez calmes", confirme un pilote. Les F-16 belges n'ont pas tué de civils, assure encore le responsable. Les trois déploiements des appareils, qui étaient basés en Jordanie, peuvent être qualifiés de "succès", selon le colonel De Decker. Au total, un millier de tirs ont été effectués par les avions belges sur l'ensemble de la période. La prochaine mission des F-16, qui devraient encore opérer six à huit ans dans l'attente de leurs successeurs F-35, consistera en la sécurisation de l'espace aérien des pays baltes durant quatre mois, dès la fin de l'année. (Belga)