Dans cet avis, les experts proposent plusieurs mesures significatives, allant d'une "période d'arrêt" dans l'enseignement - y compris la fermeture de l'enseignement primaire pendant 10 jours - à l'avancée de l'heure de fermeture des établissements horeca à 20h00, l'annulation des rassemblements de plus de 200 personnes et une nouvelle réduction des contacts sociaux. Une bulle de contact jusqu'à cinq personnes est ainsi recommandée pour la fin de l'année, est-il précisé das l'avis que Belga a pu consulter. L'avis du Gems n'est pas tendre envers les décideurs politiques. Selon les experts, les avis et recommandations antérieurs n'ont pas été mis en ?uvre, ou de manière incomplète ou trop tardive. C'est particulièrement le cas dans l'enseignement, où la situation s'est "rapidement détériorée" ces dernières semaines. La situation épidémiologique générale continue également de se détériorer et la pression sur les soins de santé continue d'augmenter. Pour reprendre le contrôle de la situation, le Gems recommande un ensemble de mesures "cohérent et logique, dans les endroits où la circulation virale est la plus élevée". C'est pourquoi les experts proposent une "période d'arrêt" dans l'enseignement. L'accent est mis sur l'enseignement primaire. Concrètement, les experts proposent de fermer les écoles maternelles et primaires pendant dix jours (ou de passer à l'enseignement à distance). Les experts prônent également les masques buccaux à partir de 6 ans. Pour l'enseignement secondaire, il est proposé de passer en "enseignement hybride" jusqu'aux examens. Et dans l'enseignement supérieur, il est proposé de revenir au code orange (avec un taux d'occupation de 20 %, entre autres). Les experts demandent également qu'une "priorité" soit donnée à la vaccination des enfants de moins de 12 ans. Les experts proposent également des mesures plus strictes dans d'autres secteurs, et ce jusqu'après la fin de l'année. Par exemple, l'heure de fermeture dans l'horeca devrait être avancée de 23h00 à 20h00. Tous les grands rassemblements en intérieur (ainsi que les activités de plein air dans des lieux bondés) de plus de 200 personnes devraient être reportés. Les marchés de Noël ne seraient autorisés que dans des conditions strictes. Le Gems recommande aussi de suspendre ou de fermer une série d'activités telles que les réunions d'associations, les lieux de loisirs et les sports d'intérieur. Le sport professionnel pourrait toujours avoir lieu, mais sans public. Pour éviter l'affluence dans les magasins, le Gems recommande de faire ses courses avec "le moins de monde possible". Les métiers de contact pourraient continuer à travailler, mais devraient se conformer strictement aux règles concernant l'obligation du masque et la ventilation. Les experts demandent également à nouveau de limiter les contacts sociaux. Concrètement, une bulle de contact jusqu'à 5 personnes est recommandée pour les semaines à venir. Ce groupe de contacts permanents serait aussi le groupe avec lequel on pourrait célébrer les fêtes de fin d'année. La décision finale revient au Comité de concertation qui se réunit vendredi matin. (Belga)

Dans cet avis, les experts proposent plusieurs mesures significatives, allant d'une "période d'arrêt" dans l'enseignement - y compris la fermeture de l'enseignement primaire pendant 10 jours - à l'avancée de l'heure de fermeture des établissements horeca à 20h00, l'annulation des rassemblements de plus de 200 personnes et une nouvelle réduction des contacts sociaux. Une bulle de contact jusqu'à cinq personnes est ainsi recommandée pour la fin de l'année, est-il précisé das l'avis que Belga a pu consulter. L'avis du Gems n'est pas tendre envers les décideurs politiques. Selon les experts, les avis et recommandations antérieurs n'ont pas été mis en ?uvre, ou de manière incomplète ou trop tardive. C'est particulièrement le cas dans l'enseignement, où la situation s'est "rapidement détériorée" ces dernières semaines. La situation épidémiologique générale continue également de se détériorer et la pression sur les soins de santé continue d'augmenter. Pour reprendre le contrôle de la situation, le Gems recommande un ensemble de mesures "cohérent et logique, dans les endroits où la circulation virale est la plus élevée". C'est pourquoi les experts proposent une "période d'arrêt" dans l'enseignement. L'accent est mis sur l'enseignement primaire. Concrètement, les experts proposent de fermer les écoles maternelles et primaires pendant dix jours (ou de passer à l'enseignement à distance). Les experts prônent également les masques buccaux à partir de 6 ans. Pour l'enseignement secondaire, il est proposé de passer en "enseignement hybride" jusqu'aux examens. Et dans l'enseignement supérieur, il est proposé de revenir au code orange (avec un taux d'occupation de 20 %, entre autres). Les experts demandent également qu'une "priorité" soit donnée à la vaccination des enfants de moins de 12 ans. Les experts proposent également des mesures plus strictes dans d'autres secteurs, et ce jusqu'après la fin de l'année. Par exemple, l'heure de fermeture dans l'horeca devrait être avancée de 23h00 à 20h00. Tous les grands rassemblements en intérieur (ainsi que les activités de plein air dans des lieux bondés) de plus de 200 personnes devraient être reportés. Les marchés de Noël ne seraient autorisés que dans des conditions strictes. Le Gems recommande aussi de suspendre ou de fermer une série d'activités telles que les réunions d'associations, les lieux de loisirs et les sports d'intérieur. Le sport professionnel pourrait toujours avoir lieu, mais sans public. Pour éviter l'affluence dans les magasins, le Gems recommande de faire ses courses avec "le moins de monde possible". Les métiers de contact pourraient continuer à travailler, mais devraient se conformer strictement aux règles concernant l'obligation du masque et la ventilation. Les experts demandent également à nouveau de limiter les contacts sociaux. Concrètement, une bulle de contact jusqu'à 5 personnes est recommandée pour les semaines à venir. Ce groupe de contacts permanents serait aussi le groupe avec lequel on pourrait célébrer les fêtes de fin d'année. La décision finale revient au Comité de concertation qui se réunit vendredi matin. (Belga)