Sortis jeudi de 14 jours de quarantaine, les membres de l'équipe ont discuté dans la matinée avec des scientifiques chinois avant de quitter leur hôtel pour se rendre dans un hôpital de cette ville où l'épidémie a débuté fin 2019. L'OMS a confirmé jeudi que les enquêteurs iraient bien au désormais célèbre Institut de virologie de Wuhan - équipé de laboratoires P3 et P4 de haute sécurité - qui manipulait notamment des coronavirus. Dès le début de la pandémie, l'établissement a fait l'objet d'hypothèses, reprises par l'administration de l'ex-président américain Donald Trump, selon lesquelles le virus aurait pu s'en échapper avant de contaminer la planète. Une théorie qui ne s'appuie pour l'instant sur rien de tangible. La dizaine d'experts se rendront également au marché Huanan, premier foyer où l'épidémie de Covid-19 s'est manifestée et où étaient notamment vendus vivants des animaux sauvages. Il est fermé depuis plus d'un an. "L'équipe prévoit de visiter des hôpitaux, laboratoires et marchés", a par ailleurs souligné l'OMS sur Twitter. "Ils s'entretiendront avec les premiers intervenants (contre la maladie) et certains des premiers malades du Covid-19". (Belga)

Sortis jeudi de 14 jours de quarantaine, les membres de l'équipe ont discuté dans la matinée avec des scientifiques chinois avant de quitter leur hôtel pour se rendre dans un hôpital de cette ville où l'épidémie a débuté fin 2019. L'OMS a confirmé jeudi que les enquêteurs iraient bien au désormais célèbre Institut de virologie de Wuhan - équipé de laboratoires P3 et P4 de haute sécurité - qui manipulait notamment des coronavirus. Dès le début de la pandémie, l'établissement a fait l'objet d'hypothèses, reprises par l'administration de l'ex-président américain Donald Trump, selon lesquelles le virus aurait pu s'en échapper avant de contaminer la planète. Une théorie qui ne s'appuie pour l'instant sur rien de tangible. La dizaine d'experts se rendront également au marché Huanan, premier foyer où l'épidémie de Covid-19 s'est manifestée et où étaient notamment vendus vivants des animaux sauvages. Il est fermé depuis plus d'un an. "L'équipe prévoit de visiter des hôpitaux, laboratoires et marchés", a par ailleurs souligné l'OMS sur Twitter. "Ils s'entretiendront avec les premiers intervenants (contre la maladie) et certains des premiers malades du Covid-19". (Belga)