La grosse majorité des élèves exclus ou refusés sont des garçons (82% des exclus et 78% des refus). Dans la plupart des cas, soit plus de 74% des exclusions et 91% des refus de réinscription, l'indiscipline fait partie des motifs avancés par l'établissement scolaire. Les violences physiques sont invoquées dans un peu moins de 30% des cas, avance Sudpresse. Proportionnellement à la population scolaire, la capitale comptabilise le plus grand nombre de cas, suivie du Hainaut. (Belga)

La grosse majorité des élèves exclus ou refusés sont des garçons (82% des exclus et 78% des refus). Dans la plupart des cas, soit plus de 74% des exclusions et 91% des refus de réinscription, l'indiscipline fait partie des motifs avancés par l'établissement scolaire. Les violences physiques sont invoquées dans un peu moins de 30% des cas, avance Sudpresse. Proportionnellement à la population scolaire, la capitale comptabilise le plus grand nombre de cas, suivie du Hainaut. (Belga)