Une fois encore. Leurs représentants, le GR6, se chargent d'annoncer la triste nouvelle : quasi un quart de siècle de com...

Une fois encore. Leurs représentants, le GR6, se chargent d'annoncer la triste nouvelle : quasi un quart de siècle de combat pour obtenir le solde de leurs indemnités de licenciement se brise sur un arrêt que vient de rendre la cour d'appel de Bruxelles. L'Etat fédéral n'a pas été désavoué dans son refus persistant de céder la priorité sur dix-huit millions d'euros liés au passif social de l'entreprise sidérurgique déclarée en faillite en 1997. " Nous déplorons qu'une fois de plus, le côté humain de la situation ait été foulé aux pieds par un Etat belge uni dans la chasse à notre dû ", relève le GR6.