Jeudi dernier, les eurodéputés chargés d'étudier les déclarations d'intérêt des futurs commissaires avaient déjà refusé de donner leur feu vert à la Roumaine Rovana Plumb et au Hongrois Laszlo Trocsanyi. Cette décision hypothéquait sérieusement leurs chances de pouvoir siéger dans l'équipe dirigée par l'Allemande Ursula von der Leyen. Elle les empêchait en tout cas de se présenter à leurs auditions prévues cette semaine en commission du Parlement européen, une étape indispensable en vue de leur nomination. A la suite de ce vote négatif, le président du Parlement David Sassoli avait demandé vendredi aux eurodéputés de la commission de se réunir à nouveau pour préciser leurs griefs et clarifier leurs demandes. Lundi matin, les députés ont à nouveau voté contre les deux candidats, dont ils demandent le remplacement. En vertu de la procédure, le président Sassoli va désormais écrire à Mme von der Leyen pour connaître ses intentions, a précisé un porte-parole du Parlement. Mme Plumb, qui visait le portefeuille des Transports, n'était pas parvenue à s'expliquer la semaine dernière quant à deux prêts posant problème aux élus du Parlement. M. Trocsanyi, qui briguait l'Élargissement, a, lui, été interrogé sur ses liens avec le cabinet d'avocat qu'il a fondé en 1991, avant de devenir ministre de la justice dans le gouvernement de Viktor Orban. (Belga)