Le gouvernement wallon vient d'approuver, en première lecture, un arrêté prévoyant, pour eux, une aide financière sous la forme d'une prime au logement. La Fédération des Etudiants Francophones (FEF) salue la mesure, mais regrette qu'elle n'est pas basée sur le revenu. "Je ne peux que saluer le fait que l'on investisse de l'argent pour permettre aux étudiants de voir leurs coûts de transport et de logement diminuer", a indiqué le président de la FEF Maxime Michiels jeudi à Belga.

"Cette mesure comporte toutefois deux grands défauts", a-t-il nuancé. "Tout d'abord, il existe un problème institutionnel. La prime est une aide wallonne alors que la compétence de l'enseignement supérieur est communautaire. Un étudiant bruxellois qui kotte à Liège ou un Liégeois qui kotte à Bruxelles sont exclus du dispositif. Seuls les Wallons qui étudient en Wallonie peuvent bénéficier de la mesure."

"Ensuite, est c'est plus fondamental, cette mesure n'est pas basée sur le revenu. N'importe quel étudiant répondant aux critères recevra l'aide. Ainsi, un étudiant nanti qui habite à 1h01 de son école supérieure bénéficiera de la prime au contraire d'un étudiant en situation de précarité qui habite à 58 minutes."

Le gouvernement wallon vient d'approuver, en première lecture, un arrêté prévoyant, pour eux, une aide financière sous la forme d'une prime au logement. La Fédération des Etudiants Francophones (FEF) salue la mesure, mais regrette qu'elle n'est pas basée sur le revenu. "Je ne peux que saluer le fait que l'on investisse de l'argent pour permettre aux étudiants de voir leurs coûts de transport et de logement diminuer", a indiqué le président de la FEF Maxime Michiels jeudi à Belga. "Cette mesure comporte toutefois deux grands défauts", a-t-il nuancé. "Tout d'abord, il existe un problème institutionnel. La prime est une aide wallonne alors que la compétence de l'enseignement supérieur est communautaire. Un étudiant bruxellois qui kotte à Liège ou un Liégeois qui kotte à Bruxelles sont exclus du dispositif. Seuls les Wallons qui étudient en Wallonie peuvent bénéficier de la mesure." "Ensuite, est c'est plus fondamental, cette mesure n'est pas basée sur le revenu. N'importe quel étudiant répondant aux critères recevra l'aide. Ainsi, un étudiant nanti qui habite à 1h01 de son école supérieure bénéficiera de la prime au contraire d'un étudiant en situation de précarité qui habite à 58 minutes."