"Afin de proposer des tests aux employés, les entreprises peuvent prendre contact avec les laboratoires médicaux", assure Peter Poulussen, porte-parole de la ministre de la Santé publique Maggie De Block. De la sorte, des employés ne présentant pas de symptômes peuvent aussi être testés, confirme-t-il. Mais les entreprises ne peuvent pas obliger des membres du personnel à se soumettre à un test. Toutefois, le sujet reste sensible. Le SPF Emploi souligne, en effet, dans un avis relatif au coronavirus qu'"en général, aucun examen médical visant à obtenir des informations médicales sur l'état de santé d'un travailleur ne peut être effectué" et que "les examens systématiques sont généralement interdits". Dans L'Echo, le cabinet de Maggie De Block affirme par ailleurs qu'"il est prévu de permettre la réalisation de tests pour des patients hors des groupes cibles, sans remboursement de la part de l'Inami". Le cabinet précise que ce weekend un prix plafond a d'ailleurs déjà été fixé (9,60 euros) et qu'un arrêté royal en ce sens va être publié. (Belga)

"Afin de proposer des tests aux employés, les entreprises peuvent prendre contact avec les laboratoires médicaux", assure Peter Poulussen, porte-parole de la ministre de la Santé publique Maggie De Block. De la sorte, des employés ne présentant pas de symptômes peuvent aussi être testés, confirme-t-il. Mais les entreprises ne peuvent pas obliger des membres du personnel à se soumettre à un test. Toutefois, le sujet reste sensible. Le SPF Emploi souligne, en effet, dans un avis relatif au coronavirus qu'"en général, aucun examen médical visant à obtenir des informations médicales sur l'état de santé d'un travailleur ne peut être effectué" et que "les examens systématiques sont généralement interdits". Dans L'Echo, le cabinet de Maggie De Block affirme par ailleurs qu'"il est prévu de permettre la réalisation de tests pour des patients hors des groupes cibles, sans remboursement de la part de l'Inami". Le cabinet précise que ce weekend un prix plafond a d'ailleurs déjà été fixé (9,60 euros) et qu'un arrêté royal en ce sens va être publié. (Belga)